Quels sont les coûts cachés dans la construction d’une maison?

coûts cachés dans la construction d'une maison

Publié le : 10 mai 20227 mins de lecture

Pour la construction d’une première maison, vous aurez souvent du mal à faire le calcul et la vérification de votre budget de construction. Le plus est de calculer les frais annexes ainsi que les taxes qui concernent la construction de la maison. Vous devez comprendre que la construction d’un tel bien immobilier doit se faire en toute sérénité.

Les frais annexes liés au terrain

Bien évidemment, vous devez disposer d’un terrain pour pouvoir réaliser une construction. Il est bien connu que le prix d’un terrain varie énormément d’une région à une autre. Le mètre carré de terre n’est pas le même dans la cité qu’en province, ni même dans un quartier que dans un quartier voisin. D’autre part, avec le prix du terrain, vous devez également inclure les frais annexes tels que les frais de mutation. Ces derniers sont également appelés frais de notaire. Le coût de ces frais varie en fonction du vendeur. Dans le cas d’un particulier, ces frais sont de l’ordre de 8%. Par contre, ils seront compris entre 2 à 3% du prix dans le cas d’un professionnel. Il faut comprendre qu’une fois que le terrain est acquis, vous passerez à l’étape de la viabilisation et d’établir les bornes. Sauf dans le cas d’un terrain en lotissement. Dans ce cas là, c’est le lotisseur qui se charge de réaliser ces formalités. Ces frais gravitent autour de 1000 à 1500 euro, que vous verserez en grande partie à un géomètre expert qui réalisera le bornage. Pour ce qui est des coûts de viabilisation, vous devez préparer entre 10 à 20 % du prix du terrain. Si vous faites appel à un agent immobilier, vous devez également payer ses honoraires qui peuvent aller de 5 à 7 % du prix total du terrain. Il ne s’agit ici que des frais annexes principaux dont vous devez vous acquitter pour l’achat d’un terrain. Pour découvrir en détail tous les différents frais liés à la construction d’une maison, vous pouvez visiter des sites spécialisés tels que maisonsclairlogis.fr. De plus, ce genre de site internet vous permet de contacter des professionnels dans le domaine immobilier, aussi bien pour la construction que pour les différentes formalités.

Les frais liés à l’emprunt

Pour un projet de construction de maison, vous devez souvent faire des emprunts auprès d’organismes pour financer une partie ou la totalité des travaux. Cependant, vous ne devez pas oublier que souscrire à un emprunt génère obligatoirement des frais supplémentaires. Cela commence par les divers frais de dossier, suivi des coûts liés à l’assurance emprunteur ainsi que les différentes garanties qui peuvent s’appliquer à chaque emprunteur. Il est aussi important de noter qu’en fonction de votre profil, vous pouvez être amené à solliciter une caution auprès d’un organisme spécialisé. Cela peut aussi s’agir d’une hypothèque ou encore d’une inscription privilège de prêteurs de deniers (IPPD). Ces différents frais en amènent un autre puisque vous devez également demander la rédaction d’un acte notarié. Une demande que vous aurez à payer. Vous pouvez découvrir des informations détaillées sur les différents frais liés à l’emprunt sur des sites spécialisés. Ces derniers vous offrent également la possibilité de demander l’avis d’expert pour vous aider à trouver le meilleur financement de votre projet immobilier.

Les assurances et la taxe d’aménagement

 Naturellement, le coût de construction maison est focalisé sur la construction elle-même. Par contre, la construction en soi génère aussi des taxes et des frais que vous devez vous acquitter. Ces différents frais sont indispensables et peuvent significativement alourdir votre budget total. Prenez par exemple les honoraires du professionnel qui se charge de la construction comme l’architecte, la société de construction ou encore le maître d’œuvre. Vous devez comprendre que ces coûts peuvent atteindre 8 à 12 % de la totalité de la construction d’une manière générale. Il y a aussi la taxe d’aménagement qui est liée aux collectivités. Elle est réévaluée annuellement et s’applique au moment où vous déposez votre permis de construire. Cette taxe concerne la commune ainsi que le département. Il existe une formule pour calculer cette taxe. D’une manière générale, le taux pour la commune est de 1 à 5 % et peut s’élever à 20 % dans des secteurs particuliers. Pour le département, elle ne peut excéder les 2,5 %. Comprenez bien qu’il y a des taxes qui peuvent être également appliquées en fonction de la situation de votre terrain et divers autres paramètres. Pour en découvrir les détails, rendez-vous sur des sites tenues par des professionnels.

La RAP, la PFAC et la TAENS

Il existe aussi différents coûts cachés dans le calcul du prix de construction maison. Sachez qu’il y a des cas où vous devez vous acquitter de la redevance archéologique préventive (RAP). Le coût de cette taxe tourne autour de 400 euro mais peut varier en fonction des régions. Il y a également la taxe d’assainissement ou la participation pour le financement de l’assainissement collectif (PFAC). Elle est reversée à une collectivité qui prend en charge l’assainissement collectif. Il ne faut également pas oublier la taxe d’aménagement des espaces naturels sensibles ou TAENS. Son coût n’est pas aussi élevé que la taxe d’aménagement, mais vous devez quand même la prendre en compte. Sachez qu’il existe encore plusieurs coûts cachés qui peuvent s’appliquer à votre projet immobilier. Par conséquent, vous devez tous les prendre en compte pour faire une évaluation des coûts de construction de votre maison. Des professionnels sont à votre disposition pour tout vous expliquer en détail, n’hésitez pas à les contacter.

Plan du site